Archéologie

La symbolique funéraire en Grèce Antique: l’exemple du cratère du Dipylon.

Tout d’abord, il faut dire que ce cratère peut être assimilé à un vase sèma, c’est-à-dire un vase signe qui montre l’emplacement d’une tombe. Ces vases sèma étaient placés sur des fosses contenant les restes du défunt.95dae304e95afa83487fa2efdcca1a17

Vase roi du banquet, un cratère possédant des anses verticales est généralement associé aux sépultures masculines tandis que les vases avec des anses horizontales sur la panse sont associés aux sépultures féminines. Cependant, ce cratère nous pose plusieurs problèmes quant à l’interprétation de sa forme. En effet, cette œuvre du maître du Dipylon est considérée comme un cratère, mais possède également des anses horizontales sur la panse. On peut donc se questionner quant au sexe de la personne défunte. S’agit-il d’un homme ou d’une femme ?

Pour ce cas, l’analyse des restes de la personne décédée indique qu’il s’agissait d’une femme. Le cratère du Dipylon est en fait une œuvre à caractère unique, qui s’oppose aux formes traditionnelles de la céramique funéraire de cette période. Un cratère, employé pour signaler des restes masculins, a ici été employé pour signaler des restes féminins. Et pour preuve, la lecture des scènes de ce cratère place la femme au cœur du rituel funéraire.

Pour un Grec, une sépulture est indispensable pour ne pas laisser les morts sans honneur funèbre. Sans cela, les âmes errantes tourmentent les vivants. Un enterrement durant la Grèce Antique est un moment très important, c’est aussi un devoir de mémoire pour la famille.

Les funérailles en Grèce Antique se déroulent en plusieurs phases, on peut en dénombrer 5:
-la toilette du défunt, le cadavre est lavé, parfumé, habillé de blanc et placé dans un linceul
-l’exposition du mort, la prothesis, le corps est placé sur un lit d’apparat pendant une journée
-le transport du mort, l’ekphora, se fait sur un chariot ou un brancard vers la nécropole, au son des pleureuses.
-l’inhumation ou crémation
-le repas funèbre ainsi que des libations pour le mort

Ce type de vase est souvent érigé à la gloire d’une clientèle aristocratique soucieuse d’affirmer son statut social. L’extension d’un décor sur toute la surface du vase, les décors miniatures animaliers ou linéaires et les autres prouesses techniques font augmenter considérablement le temps de travail des peintres et donc le coût du vase. D’après certaines sources, la durée d’un mois de travail devait être dépassée. Cela montre donc que la fabrication de ce genre de vase était due à une commande. De plus, une fois finie, l’installation du vase se faisait probablement lors d’une cérémonie postérieure à l’ensevelissement du corps ou des cendres.

La volonté de s’exposer est manifeste avec ce vase monumental qui nous présente un genre de scène novateur, une scène funéraire.

Les vases et cratères, donc, servent à exprimer un statut social, mais ont également un but religieux.

-Olympe-

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s