Histoire de l'Art

L’impact du concile de Trente sur la peinture, l’exemple de « l’Assomption de la vierge » – Carrache.

L’Assomption de la vierge du peintre italien Annibal Carrache, conservée dans la chapelle Cerasi, dans l’église Santa Maria del Popolo à Rome a été exécutée vers 1602. De dimensions moyennes (245 x155 cm), elle a été peinte à l’huile sur un support en toile.

bd357ce8712b660d215c645120f6f038

Pour faire face à la montée du protestantisme, le pape Paul III convoque en 1545 un grand concile oecuménique à Trente, avec pour objectif de revigorer l’Église catholique. Après de nombreuses séances, le concile se terminera en 1563. L’Église s’est alors modifiée de l’intérieur : les prêtres seront mieux formés, les 7 sacrements seront confirmés par le concile, le dogme du pêcher originel est alors effacé par le baptême, les livres apocryphes sont considérés comme authentiquement révélés. L’Église s’octroie un droit de censure contre tout ce qui est défini comme hérétique. De plus, le concile a confirmé le culte des saints et le culte de la Vierge Marie prend de l’ampleur. Le culte marial prend le nom d’hyperdulie d’après le concile de Trente.

Le sujet du tableau, de nature religieuse, correspond bien à ce contexte politico-religieux. La vierge a pour rôle de mener le combat spirituel contre les réformés. LAssomption est en effet un épisode de la vie de la vierge.

L’artiste a choisi de représenter le moment où la vierge s’élance vers le ciel, aidée par des anges. Toute fois, malgré cette iconographie ancienne, l’Assomption de la Vierge de Carrache trahit des choix en accord avec les nouvelles réglementations artistiques du concile de Trente, tant du point de vue de la composition que de la représentation des personnages et des couleurs employées. Carrache était un artiste né à Bologne, ville importante où résidait l’archevêque Paleotti, un des grands investigateurs du concile de Trente.

Cette œuvre est presque réaliste et pourtant à la fin du Maniérisme en Italie. Concernant la composition, il y a une harmonie dans la composition, les personnages remplissent les 2/3 du tableau. Le tableau est de forme rectangulaire, certains personnages sont ainsi coupés. Le tableau peut se diviser en deux, la partie supérieure avec la vierge et les anges et la partie inférieure avec les hommes étonnés. On insiste ici sur la verticalité des mouvements.

Les personnages sont plus humains et non divins, ils sont représentés avec des émotions diverses. On y distingue un réalisme des émotions, il y a une volonté de rendre la scène plus vivante contrairement aux anciennes représentations. La vierge lève les bras, tendus vers le ciel. Le mouvement de porté est important, le personnage prend appui sur des anges et a le regard levé vers le ciel.

Les couleurs attirent également le regard. Les couleurs sont chaudes, il y a du rouge, du jaune ainsi que du bleu. On a là une opposition entre les couleurs célestes et terrestres. Un jeu de lumière met en lumière le devant. Il y a là un effet irréel, à l’arrière le ciel est éclairé, la lumière ne peut pas venir de deux endroits en même temps. De plus, la tête de la vierge est éclairée par une auréole qui illumine le ciel d’or.

Ce tableau correspond aux attentes du concile de Trente. La composition facilite la lecture, les personnages principaux sont reconnaissables, leur disposition permet de mettre en valeur la vierge qui est au centre et en hauteur. Il s’agit ici d’un tableau didactique qui marque la mémoire et fait naître des émotions. La vierge rejoint le ciel avec joie et plénitude.

Au niveau de la représentation des saints, les personnages ne sont plus nus, mais totalement habillés. L’image respecte le texte sacré, il est conforme aux yeux de l’Église. Les personnages passent pour des modèles. La mise en valeur de la vierge annonce la montée du culte marial.

Ce tableau balance entre baroque et classicisme. L’art baroque est au service de la contre-réforme et de l’Église : plus d’épisodes oiseaux, pas de superflu, plus de nu… Le but de l’art baroque est de donner une belle image, mais naturelle, on insiste sur le fait du réalisme des événements.

-Olympe-

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s