Le livre du jour

Le livre du jour #10

L’oeil du Quattrocento.

Livre qui ne date pas d’hier, mais dont le succès n’est pas à remettre en question, l’œil du quattrocento est devenu un classique de la littérature artistique et plus particulièrement de la peinture italienne de la renaissance. Avis aux amateurs d’art : ne passez pas à côté de ce chez d’œuvre qu’il faut lire au moins une fois dans sa vie.

Résumé :

« Histoire sociale et histoire de l’art ne font qu’un : c’est ce qu’après tant d’études qui ne se sont intéressées qu’à la signification propre de l’œuvre d’art, ou à sa signification purement sociale, illustre admirablement Michael Baxandall, historien anglais, sur l’exemple de la peinture italienne de la Renaissance.


À quelle demande exacte répondaient Masaccio, Filippo Lippi, Andrea del Castagno ou Fra Angelico? De quel sens leurs œuvres étaient-elles chargées, et comment les regardaient leurs destinataires et leurs commanditaires?


C’est à ce type de questions que répond l’auteur en analysant le marché de l’art, à travers les contrats, les correspondances et les registres de comptes. En montrant aussi comment les dispositions visuelles nées de la vie quotidienne, religieuse, sociale ou commerciale de l’époque sont devenues des éléments déterminants du style du peintre.


Retrouver l’œil du Quattrocento, c’est rafraîchir le nôtre ».

©Gallimard.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s